15 - 18 February 2017 // Nuremberg, Germany

Press releases about BIOFACH

Octobre 2014
Le secteur alimentaire s’engage dans la voie bio à l’échelon mondial
  • Chiffres d’affaires croissants à l’échelle mondiale dans le secteur des aliments biologiques
  • Premier semestre 2014 avec un bilan positif au niveau international
  • Plus de 10 millions d’hectares de surface bio dans l’Union européenne
Les aliments produits selon le mode biologique suscitent toujours un grand intérêt tout autour du globe. Le marché prospère dans la plupart des pays industriels de l’Ouest. Une gamme de plus en plus vaste d’aliments biologiques, de nouveaux circuits de distribution et une fidélisation réussie de la clientèle conduisent à une croissance durable des chiffres d’affaires. Une hausse de 5 à 10 % s’annonce pour 2013 dans de nombreux pays parmi lesquels l’Allemagne, le Danemark et les USA. Comme le constate Dr. Helga Willer du Forschungsinstitut für biologischen Landbau (en abrégé FibL – institut de recherche de l’agriculture biologique) à Frick (CH) : « Les grands marchés connaissent tous une croissance, parfois même à deux chiffres. » Selon elle, le fait particulièrement réjouissant est que, pour la première fois depuis quatre ans, la Grande-Bretagne enregistre de nouveau une croissance. Une fois par an, l’ensemble de la filière se retrouve au Parc des Expositions de Nuremberg à l’occasion du BIOFACH, Salon Pilote Mondial des Aliments Biologiques, qui est l’événement phare du secteur. Du 11 au 14 février 2015, environ 2 200 exposants y sont attendus – dont 200 dans le cadre du VIVANESS, Salon International des Cosmétiques Naturels.
En 2013, l’Europe est de nouveau le continent avec la plus forte augmentation de la surface bio. Dans l’Union européenne, 10 millions d’hectares sont en effet cultivés en mode biologique, soit 5,6 % de la surface agricole totale. En Estonie, Italie, Lettonie, au Liechtenstein, en Autriche, en Suède, en Suisse et en République tchèque, plus de 10 % de la surface agraire respective est consacrée à l’agriculture biologique, l’Autriche se classant toujours en tête au sein de l’UE avec près de 20 %.

Au niveau international, le commerce spécialisé se développe toujours très bien. Depuis longtemps déjà, il ne se limite plus aux magasins d’alimentation naturelle mais dispose également de grands supermarchés bio, notamment en Allemagne, en France, en Italie mais aussi aux USA et il est un important moteur de l’évolution générale. Le nombre des magasins spécialisés dans les produits bio (à partir de 200 m²) et des supermarchés bio (à partir de 400 m²) augmente continuellement et devrait avoir par exemple dépassé cette année en Allemagne le seuil des 800. A la fin de l’année 2013, on en comptait environ 780.

L’Allemagne est le plus grand marché des produits biologiques en Europe

Selon les données du Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft (en abrégé BÖLW – Association allemande des producteurs, préparateurs et distributeurs bio) à Berlin (D), le chiffre d’affaires réalisé en Allemagne avec les produits biologiques par tous les circuits de distribution, depuis la vente à la ferme en passant par le discounter jusqu’au supermarché a augmenté en 2013, passant de 7,04 à environ 7,55 milliards d’euros et enregistré une hausse de 7,2 %. La surface n’a cependant pas pu suivre le rythme de la croissance du marché. Elle n’est en effet passée que de 1,03 à 1,06 million d’hectares (+ 2,5 %). Elle représentait 6,3 % de la surface agricole utile. La Bavière se classe en tête de tous les Länder allemands avec 215 000 hectares cultivés en mode biologique. Un hectare bio sur cinq se trouve donc dans le Land le plus méridional d’Allemagne. Arrivent ensuite le Brandebourg avec 136 000 hectares et le Mecklembourg-Poméranie Occidentale avec 125 000 hectares.

Le Bundesverband Naturkost Naturwaren (en abrégé BNN - Association allemande des producteurs et distributeurs d’aliments et produits naturels) à Berlin (D) a analysé les chiffres d’affaires réalisés durant le premier semestre 2014 par les grossistes en aliments biologiques ayant pris part au BNN Monitor. Avec une hausse totale de 8,9 %, le chiffre d’affaires continue à augmenter nettement. Le calcul s’appuie sur 18 entreprises qui représentent environ 75 % du volume du marché dans le secteur du commerce d’alimentation naturelle et constituent ainsi une base représentative pour l’évaluation de l’ensemble du marché des aliments et produits naturels. Le baromètre des ventes dans le commerce de détail des aliments naturels publié par le cabinet de conseil en gestion Klaus Braun à Spire (D) confirme que la tendance va vers une croissance à deux chiffres. Dans son analyse des résultats atteints par environ 300 commerces spécialisés durant le premier semestre 2014, il conclut en effet à une augmentation du chiffre d’affaires de 8,2 %. En 2013, la hausse s’élevait à 5,8 % dans le commerce de détail des aliments naturels.

Les Pays-Bas franchissent le seuil du milliard

Dans ce pays qui sera à l’honneur lors du BIOFACH 2015, le secteur bio jouit également d’excellentes perspectives : là, le chiffre d’affaires généré par les aliments bio est passé en 2013 à 1,07 milliard d’euros d’après les estimations de l’association Bionext à Zeist (NL). La croissance devrait avoir atteint 6 à 8 % dans l’ensemble du secteur bio et 9 % dans le commerce d’alimentation naturelle comme l’a fait savoir Bavo van den Idsert, directeur de Bionext. L’année antérieure, 55 % du chiffre d’affaires avaient déjà été réalisés par les chaînes de supermarchés conventionnels, 30 % par le commerce spécialisé, 8 % par la restauration hors foyer et 7 % par d’autres canaux de distribution tels que les marchés hebdomadaires, les ventes directes à la ferme ou par internet.

La France souhaite la bienvenue aux produits bio

En 2013, la France a eu tout lieu de se réjouir d’une augmentation de 9 % de la surface cultivée en mode biologique. Y compris les 130 000 hectares en conversion, elle est passée à 1,06 million d’hectares, atteignant ainsi exactement le même niveau que l’Allemagne. Le nombre des agriculteurs est passé 25 500 et celui des fabricants et commerçants à 12 400. Jusqu’en mai 2014, le nombre des agriculteurs bio avait déjà encore augmenté de 1 000 et la surface était passée à plus de 1,1 million d’hectares.

Non seulement les champs, les cultures de légumes et les prés ont augmenté de 9 % mais aussi le chiffre d’affaires. Celui-ci est passé à 4,56 milliards d’euros dont 172 millions d’euros réalisés grâce à la restauration hors foyer. Au cours de cinq années, entre 2007 et 2012, le volume du marché a ainsi doublé. Le secteur bio ne représente toutefois que 2,5 % de l’ensemble du marché alimentaire. Cela est certainement dû au fait que les taux de croissance étaient plutôt faibles durant les premières années du nouveau millénaire. Par comparaison, la part de marché du secteur bio s’élève à environ 4 % aux USA et en Allemagne. Parmi les groupes de produits bio particulièrement appréciés par les Français, on compte les œufs et le lait où respectivement 15 % et 11 % des chiffres d’affaires sont réalisés en qualité bio.

L’Italie enregistre une augmentation de la surface et du chiffre d’affaires

En 2013, le nombre de toutes les exploitations agricoles pratiquant l’agriculture biologique et des préparateurs et distributeurs de produits bio a augmenté de 5,4 %, passant à 52 383 (SINAB, données se rapportant à l’agriculture bio publiées par le Ministère italien de l’Agriculture à Rome, Italie). Le nombre des fermes produisant en mode biologique s’est accru de 3,4 % et celui des préparateurs et distributeurs bio de 10 %. La surface agricole cultivée en mode biologique a progressé de largement 12,8 % et atteint 1,3 millions d’hectares, ce qui correspond à plus de 10 % de l’ensemble de la surface agricole utile. Dans les régions du sud de l’Italie (Sicile, Calabre, Pouilles), l’agriculture biologique se développe très rapidement grâce à de nouveaux programmes d’encouragement régionaux. Elles regroupent 50 % des exploitations pratiquant l’agriculture biologique. Par tradition, le nord de l’Italie est quant à lui plus performant dans le domaine de la fabrication et du commerce. 2 023 transformateurs bio, soit 33 % de toutes les entreprises italiennes de ce genre, sont implantés en Lombardie, en Émilie-Romagne de même que dans la région qui entoure Venise. La forte croissance de la demande stimule également le marché. D’après les données du panel de consommateurs Ismea GFK-Eurisko à Rome (It), les chiffres d’affaires ont augmenté de 17 % durant les cinq premiers mois de l’année 2014.

Suède : bio en plein essor

Avec une croissance de 30 % durant le premier semestre 2014, la Suède devrait marquer beaucoup de points cette année. Quelques chaînes de supermarchés ont même réalisé des chiffres plus élevés comme par exemple ICA (+ 52 %), Coop (+ 37 %) et Axfood (+ 44 %). L’an dernier, la croissance a atteint 13 % selon les évaluations d’Ekoweb. En chiffres absolus, cela représente environ 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Grande-Bretagne : légère croissance dans le secteur bio

Pour la première fois depuis le déclenchement de la crise financière en 2008, la filière bio a de nouveau enregistré une légère croissance en Grande-Bretagne en 2013. Le marché a progressé de 2,8 % comme l’a communiqué la Soil Association à Bristol (GB) dans son rapport actuel sur le marché Organic Market Report 2014. En Grande-Bretagne, la filière bio a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 2,16 milliards d’euros. Cette évolution positive est due entre autres au commerce de détail indépendant auquel appartiennent les cagettes livrées à domicile aux personnes abonnées, les plateformes autonomes en ligne, la vente à la ferme, les magasins d’alimentation naturelle et les marchés hebdomadaires.

USA : augmentation réjouissante du chiffre d’affaires de 11,5 %

Excellentes perspectives également pour le secteur bio d’outre-mer : en 2013, le chiffre d’affaires réalisé par la branche aux USA est passé de 31,5 milliards à 35,1 milliards d’USD, ce qui représente une hausse de 11,5 %. Selon Organic Trade Association (OTA) à Brattleboro VT (USA), un taux de croissance aussi élevé n’avait plus pu être atteint depuis cinq ans. 92 % du produit des ventes (32,3 milliards d’USD) a été réalisé avec des aliments bio et le reste avec des articles non alimentaires. Les données se basent sur les informations recueillies auprès de plus de 200 entreprises leaders du secteur bio qui ont été évaluées par Nutrition Business Journal à Boulder CO (USA). En 2013, les citoyens des Etats-Unis ont dépensé 760 milliards d’USD pour des aliments dont 4 % pour des produits biologiques. Dans certains groupes de produits tels que les fruits et légumes, un dollar sur dix est déjà un « bio-dollar ».

Vous trouverez tous les communiqués de presse ainsi que des informations complémentaires et des photos sur les sites :
www.biofach.de/press et www.vivaness.de/press
Downloads:
Press Release
Language variants:

Contact for press and media:
Barbara Böck, Helen Kreisel
Marie-Claire Ritzer
Phone +49 9 11 86 06-86 46
Fax +49 9 11 86 06-12 86 46

Film impressions

Would you like more impressions of the BIOFACH? Our video service is the answer!
to the videos

Photos

Do you need photos of the exhibition activity, the special shows or the Exhibitors Party? Here you’re sure to find what you’re looking for!
to the photos

Download service

Would you like to make your articles or online offers more attractive? We have logos, banners and more detailed information available for you!
to the downloads

Contact for Journalists

Barbara Böck, Helen Kreisel, Marie-Claire Ritzer
Barbara Böck, Helen Kreisel, Marie-Claire Ritzer
Phone
+49 (0) 9 11.86 06-86 46
Fax
+49 (0) 9 11.86 06-12 86 46
top